" UTINAM à la Saline Royale

Embarquez dans les machines à explorer le temps !

« Une Mémoire du Lieu » retrace l’histoire de la Saline royale de 1895 à nos jours.
Des heures sombres de la Seconde Guerre mondiale jusqu’au renouveau en 1960, de la nouvelle vocation du lieu née de l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO à la restauration qui s’en suivra, l’exposition dévoile témoignages photographiques et mémoires vives de ces chapitres.

 

La vocation de l’horloger prédispose à vouloir maîtriser le temps.
Les voyages dans le temps, constituent bien un fantasme récurrent, souvent décliné au cinéma et en littérature, et le virtuel, mis au service de notre quotidien tendrait presque à pouvoir le rendre réel…On peut citer pêle-mêle des films célèbres comme Interstellar, Retour vers le futur, Startreck ou encore plus proche de nous La Belle Epoque de Nicolas Bedos.

 

Sollicité par Hubert Tassy pour apporter une dimension « temporelle » à ce voyage initiatique du public au cœur de l’Histoire de la Saline, Philippe Lebru a inventé une machine à explorer le temps.

 

Fortement inspirés par le film mythique du même nom *, ce ne sont pas moins de 10 dispositifs interactifs qui ont ainsi été imaginés, créés de toutes pièces avec une technicité et une minutie toute horlogère, placés dans des boîtes en bois massif réalisées par les Compagnons de Mouchard.

 

Chacune de ces 10 boîtes dispose d’un levier à actionner manuellement pour accéder à des visuels d’archives et textes de présentation répertoriés par année.
Le voyage peut commencer : « manœuvrant l’axe des mécaniques de l’histoire, (chacun) navigue vers ce qui n’existe plus »**

 

C’est un peu comme s’il avait suffi de déclamer « Ô Utinam… » pour que le génie créatif de l’horloger se mette en marche et nous invite à découvrir en images l’univers rétrospectif des Mémoires de ce lieu emblématique.

 

On aurait ici aussi pu conclure en latin : Deus ex machina !

 

*la machine à explorer le temps – 1961 tiré du livre de H.G Wells
** Philippe Lebru